Le vapotage chez les jeunes et les jeunes adultes : la cueillette de données probantes et l’orientation de la pratique

Mise en contexte :

Le vapotage chez les jeunes et les jeunes adultes a pris l’ampleur d’une véritable épidémie. Entre 2017 et 2018, le taux de vapotage chez les Canadiens âgés de 16 à 19 ans a augmenté de 74 %. Cette tendance représente une situation alarmante. Il a été démontré que les médias sociaux (par ex. les annonces publicitaires et autres stratégies de marketing) ainsi que d’autres facteurs ont un impact sur le taux de vapotage. Malgré cela, il existe peu de données probantes sur les perceptions, attitudes et croyances des jeunes Canadiens à l’égard du vapotage et des annonces publicitaires consacrées au vapotage. Il existe aussi quelques données sur : 1) l’influence qu’exercent la personnalité et les facteurs sociaux / environnementaux sur les comportements liés au vapotage, 2) les mécanismes qui expliquent pourquoi les jeunes et les jeunes adultes vapotent et 3) l’ensemble des caractéristiques qui augmentent les chances que quelqu’un commence à vapoter. Ces lacunes doivent être comblées afin de mieux orienter les politiques en matière de santé publique.

Aperçu du projet :

Face à cette épidémie, le ministère de la Santé et du Mieux-être de la Nouvelle-Écosse et Santé Nouvelle-Écosse ont tous les deux identifié le vapotage chez les jeunes et les jeunes adultes comme étant un enjeu prioritaire. En novembre 2019, cette problématique a été mise de l’avant lors du Bridge Event organisé par l’USSM. Le professeur Mohammed Al-Hamdani était présent lors de cet événement. Ce dernier était justement en train d’effectuer un sondage auprès des jeunes et des jeunes adultes afin de pouvoir explorer le vapotage en Nouvelle-Écosse sous plusieurs angles, y compris les types de vapoteurs utilisés, les raisons qui motivent leur utilisation, les mécanismes qui expliquent leur utilisation ainsi que les mécanismes qui viennent modérer leur usage. Puisque ce sondage était à la veille d’être complété, une équipe collaborative – constituée de participants au Bridge Event – fut mise sur pied dans le but d’aider au développement d’infographies pour cette recherche. 

Pour consulter un résumé des résultats de l’enquête menée par le professeur Al-Hamdani, cliquez ici (disponible en anglais seulement) : http://www.smokefreens.ca/wp-content/uploads/2019/12/Fact-Sheet-The-2019-NS-Youth-and-Young-Adult-Vaping-Survey-findings.pdf.

Infographie conçue pour les professionnels de la santé et les éducateurs (disponible en anglais seulement) – Vaping in Youth: A tip sheet for Health Professionals 

Infographie conçue pour les jeunes et les jeunes adultes (disponible en anglais seulement) – Vaping in Youth: What do you need to know?

Dirigeants du projet 

Mohammed Al-Hamdani, Ph.D., professeur à temps partiel, Université Saint Mary’s, directeur administratif, Smoke-Free Nova Scotia et directeur des initiatives en santé, The Lung Association of Nova Scotia

Gary O’Toole, directeur principal, Santé de la population et du public, Santé Nouvelle-Écosse­

Julia Kontak, coordonnatrice de l’application des connaissances, Unité de soutien SRAP des Maritimes (USSM), Santé Nouvelle-Écosse

Contributeurs

Michele Banfield, analyste principale en matière de politiques, ministère de la Santé et du Mieux-être de la Nouvelle-Écosse
Amy Grant, chercheuse sénior sur les politiques de la santé, Unité de soutien SRAP des Maritimes (USSM), Santé Nouvelle-Écosse
Pattie Hansen-Ketchum, Ph.D., directrice et professeure agrégée, Rankin School of Nursing, Université St. Francis Xavier
Yvonne Hanson, coordonnatrice de l’engagement des patients, Unité de soutien SRAP des Maritimes (USSM), Santé Nouvelle-Écosse
Elizabeth Jeffers, responsable des projets de recherche, Unité de soutien SRAP des Maritimes (USSM), Santé Nouvelle-Écosse
Novella Martinello, analyste des politiques publiques, Santé publique, Santé Nouvelle-Écosse
Liam Rowe, assistant à la recherche, Unité de soutien SRAP des Maritimes (USSM), Santé Nouvelle-Écosse
Steven M. Smith, Ph.D., vice-recteur adjoint (enseignement et gestion du recrutement), professeur de psychologie, Université Saint Mary’s
Sherry Stewart, Ph.D., titulaire de la Chaire de recherche du Canada en dépendances et santé mentale et professeure aux département de psychiatrie / psychologie et neuroscience / santé et épidémiologie communautaires, Université Dalhousie.

Personne-ressource

Elizabeth Jeffers
Responsable des projets de recherche
Elizabeth.Jeffers@nshealth.ca