Le 811 et son utilisation en Nouvelle-Écosse

Mise en contexte

En Nouvelle-Écosse, on peut avoir accès à des renseignements sur la santé et à des services en santé pour des cas non urgents en composant le 8-1-1 (ou le 7-1-1 pour un ATS). Lorsqu’on compose le 811, on obtient des conseils médicaux et des renseignements fiables sur la santé de la part d’infirmières immatriculées, et cela, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Le 811 offre des services dans plus de 125 langues. 

À propos de l’étude

Au nom du ministère de la Santé et du Mieux-être de la Nouvelle-Écosse, l’Unité de soutient SRAP des Maritimes (USSM) mène présentement une étude portant sur l’utilisation des services 811 offerts par téléphone ainsi que l’utilisation des ressources 811 qui sont accessibles en ligne. Le projet souhaite connaitre les raisons pour lesquelles le public utilise ou n’utilise pas les services 811. Entre autres, l’étude cherche à déterminer à quel point des facteurs tels que l’âge ou le genre peuvent avoir une incidence sur les raisons qui mènent quelqu’un à faire appel ou non aux services 811. Ce genre de données peuvent nous éclairer quant aux moyens à prendre pour à la fois sensibiliser davantage le public à l’existence du service 811 et accroître l’utilisation qu’on fait de ce service. Cette étude a reçu l’approbation du Comité d’éthique en recherche de la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse (Nova Scotia Health Authority Research Ethics Board, dossier ROMEO no 1024874).

Le sondage

L’équipe de recherche a développé un petit sondage afin de mieux connaître et mieux comprendre les raisons pour lesquelles les gens utilisent ou n’utilisent pas le service 811. Le sondage, de nature confidentielle, fut ouvert aux résidents de la Nouvelle-Écosse âgés de 16 ans ou plus. On pouvait répondre au sondage en ligne, ou encore par l’entremise d’un entretien (effectué en personne ou par téléphone). Le sondage était ouvert du 29 octobre 2019 au 21 janvier 2020. 

Une partie des questions du sondage portaient sur l’utilisation du service de télétriage 811 et du site web 811. D’autres questions cherchaient plutôt à mieux nous renseigner sur la personne qui répondait au sondage. Il fallait environ 20 minutes pour compléter le sondage.

Les répondants avaient la possibilité de commencer le sondage et de le soumettre plus tard grâce à une fonction leur permettant de sauvegarder leurs réponses à mesure. Une fois le sondage rempli, les répondants avaient la possibilité de participer au tirage d’une carte-cadeau d’une valeur de 100 $ pour des achats en épicerie.

Notre équipe de recherche a collaboreé étroitement avec de nombreuses associations communautaires afin de pouvoir recruter des répondants provenant de partout en Nouvelle-Écosse. De plus, nous avons travaillé en étroite collaboration avec la Immigration Services Association of Nova Scotia (ISANS), qui a animé des entretiens avec des nouveaux arrivants de la Nouvelle-Écosse ou avec des membres de la communauté immigrante de la province. Un certain nombre d’entretiens se sont déroulés dans une langue autre que l’anglais grâce à un service de traduction simultanée téléphonique. Après la fermeture du sondage, des membres de la communauté ont été invités à une session de participation (en anglais seulement) afin de commenter la façon dont l’équipe de recherche avait interprété les données du sondage. Les rétroactions recueillies dans le cadre de cette session vont nous guider et nous éclairer quand viendra le temps de choisir une méthode pour présenter nos résultats.    

Les résultats seront affichés sur cette page dans les trois mois suivant la fin de l’étude. Les résultats seront aussi acheminés directement à tout répondant du sondage nous ayant remis leurs coordonnées à cette fin.

Chef de projet

Amy Grant, Ph.D.
Chercheuse sénior en politiques de santé

Personne-ressource

Elizabeth Jeffers, M.Sc.
Gestionnaire des projets de recherche
Elizabeth.Jeffers@nshealth.ca
902-473-7607