La réponse du gouvernement du Nouveau-Brunswick face à la pandémie de la COVID-19 : des rapports d’intervention rapide aux renforts

Publication Date: 
Mercredi, Juillet 15, 2020

Tous les volets de notre société ont été transformés suite à l’arrivée et à la propagation de la COVID-19, y compris notamment notre système de soins de santé et notre économie. Pour les gouvernements provinciaux qui doivent mettre en œuvre ces divers changements, la gestion de l’incertitude qui accompagne et entoure cette pandémie s’avère tout un défi. 

L'Institut de la recherche, des données et de la formation du Nouveau-Brunswick (IRDF-NB) et l’Unité de soutien SRAP des Maritimes (USSM) ont développé une série de rapports d’intervention rapide destinés aux décideurs œuvrant au sein du gouvernement provincial, rapports qui contiennent de l’information sur la pandémie de la COVID-19 et son évolution ainsi que l’impact qu’ont eu les différentes stratégies d’intervention ailleurs dans le monde. 

Comme l’affirme le professeur Ted McDonald, Ph.D., directeur de l’IRDF-NB et chercheur principal de l’USSM au Nouveau-Brunswick : « Comme nous l’avons tous appris au cours des derniers mois, évaluer les données probantes en vue d’adopter telle ou telle stratégie d’intervention en réponse à la pandémie de la COVID-19 s’est avéré tout un défi, d’autant plus que bien des choses concernant cette pandémie sont sans précédent. Il y avait un besoin réel de recueillir et de synthétiser l’information existante pour éclairer la prise de décision, et cela, dans une situation en constante évolution. Nous avions la capacité de jouer ce rôle et nous avions pu tirer des leçons des expériences vécues dans d’autres régions du monde où la pandémie était à un stade plus avancé. » 

Peu de temps après que le premier cas de COVID-19 fut diagnostiqué au Nouveau-Brunswick, l’équipe a commencé à créer différents modèles afin de mieux comprendre comment la pandémie pourrait potentiellement évoluer dans la province. Elle a donc développé un algorithme de projection pour le calcul des taux d’infection, d’hospitalisation et de mortalité au sein de la province, algorithme fondé sur les expériences vécues par d’autres régions semblables au Nouveau-Brunswick. Les toutes premières projections furent soumises au ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick dans le cadre d’un rapport d’intervention rapide publié le 31 mars 2020. Deux versions mises à jour de ce rapport ont été publiées par la suite, soit le 14 avril et le 27 avril 2020.  

En raison de la mise en œuvre rapide des mesures de distanciation sociale et des autres restrictions en matière de santé publique, le Nouveau-Brunswick a connu le meilleur des scénarios présentés dans chacun de ces rapports. À mesure que le nombre de cas actifs dans la province a diminué, la production de nouvelles projections ne constituait plus une priorité. L’attention de l’équipe s’est donc tournée vers d’autres préoccupations urgentes et pressantes en matière de politiques, notamment en prévision d’une deuxième vague potentielle d’infections. Ces préoccupations comprenaient la répartition des ressources médicales et les approches différentes qui existent quant à la levée des restrictions en matière de santé publique. 

Comme l’explique René Boudreau, sous-ministre adjoint au sein du ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick : « Lorsque la crise liée à la COVID-19 a éclaté et notre système de santé a mobilisé l’ensemble de ses ressources pour la confronter, l’USSM et l’IRDF-NB ont fourni une capacité en recherche indispensable à laquelle on pouvait faire appel pour appuyer nos prises de décision cliniques, de même que nos prises de décision relatives au système de santé dans son ensemble. Leurs équipes expérimentées ont pu livrer des synthèses de la documentation d’une très grande valeur et ont pu produire des rapports dans de très brefs délais. » 

À ce jour, l’IRDF-NB a réalisé six rapports consacrés à la COVID-19. L’IRDF-NB est présentement en train de produire un nouveau rapport portant, cette fois-ci, sur les répercussions liées au maintien des soins de santé virtuels après que le pire de la pandémie soit passé.  

Téléchargez les rapports