Le Partenariat pour l’établissement des priorités en recherche (PÉP) sur le myélome lance un deuxième sondage

Publication Date: 
Mercredi, Novembre 18, 2020

Aujourd’hui, le Partenariat pour l’établissement des priorités en recherche (PÉP) sur le myélome lance un deuxième sondage afin de pouvoir établir une liste des dix questions de recherche jugées les plus prioritaires. Le sondage permettra aux participants – y compris les personnes vivant avec le myélome, les proches aidants de personnes vivant avec le myélome et les professionnels de la santé – de témoigner de ce qui compte le plus à leurs yeux lorsqu’il est question du myélome et de communiquer ces priorités aux organismes de financement de la recherche.

Dans le cadre du premier sondage, les participants avaient identifié les questions qui, selon eux, devaient attirer l’attention des chercheurs à l’avenir. Lancé à l’automne 2019, le premier sondage avait recueilli plus de 3 000 questions formulées par près de 600 participants.

Quant au deuxième sondage, il permettra aux participants de classer par ordre d’importance les dix questions qu’ils jugent être les plus prioritaires. Les questions classées comme étant les plus prioritaires vont figurer dans une liste courte qui sera soumise pour discussion lors d’un dernier atelier. Lors de cet atelier, bon nombre de parties prenantes vont travailler ensemble dans le but de choisir les « dix questions de recherche les plus prioritaires », soit des personnes vivant avec le myélome, des proches aidants de personnes vivant avec le myélome, des professionnels de la santé, des chercheurs et des organismes de financement, pour ne nommer que celles-là.  

Tout comme le premier sondage, le deuxième sondage sera anonyme. L’information recueillie servira uniquement à développer une courte liste de questions en prévision de l’atelier final qui sera tenu par le PÉP sur le myélome.

Comme l’explique le Dr Tony Reiman, oncologue médical au sein du réseau de santé Horizon, titulaire de la Chaire de recherche de la Société canadienne du cancer à la University of New Brunswick et directeur du PÉP sur le myélome : « Le Partenariat pour l’établissement des priorités en recherche (PÉP) sur le myélome – mené par une équipe composée de personnes vivant avec le myélome, de proches aidants et de cliniciens – offre à toutes celles et ceux qui sont touchés par le myélome la possibilité de pouvoir identifier les priorités de recherche à venir pour le myélome. »

« C’est du jamais-vu dans le domaine du myélome », poursuit le Dr Reiman. « Ce que nous allons apprendre par le biais de cette initiative servira à orienter la recherche sur le myélome au Canada et partout dans le monde. »

Le PÉP sur le myélome est fièrement soutenu par Myélome Canada et par l’Unité de soutien SRAP des Maritimes (USSM) et le processus lui-même est guidé par la James Lind Alliance, un organisme à but non lucratif situé au Royaume-Uni.

Take the survey online