Le gouvernement du Nouveau Brunswick dépose une mesure législative pour permettre aux organismes publics de stocker des données

Aujourd’hui, le gouvernement du Nouveau-Brunswick a adopté une nouvelle loi pour permettre aux organismes publics de stocker des données préparées au New Brunswick Institute for Research, Data and Training (NB-IRDT).

Cette mesure législative élargira considérablement la gamme de données administratives que le NB-IRDT pourra recevoir, ce qui permettra aux organismes publics de stocker des ensembles de données préparées à l’institut. Des données préparées sont des données au niveau de l’enregistrement recueillies par des ministères et des organismes gouvernementaux, mais dont tous les renseignements d’identification (comme le nom, l’adresse, le numéro d’assurance-maladie) ont été supprimés. Ces données seront utilisées à des fins de recherche pour éclairer le développement de politiques publiques guidées par des données et d’interventions de programmes plus rentables. 

Situé à l’Université du Nouveau-Brunswick, sur le campus de Fredericton, le NB-IRDT fournit une position centrale aux chercheurs de la province pour accéder aux ensembles de données administratives sur la santé. Les ensembles de données fournis par le NB-IRDT peuvent être couplés afin d’ouvrir encore davantage de possibilités de recherche. L’USSM travaille en partenariat avec le NB-IRDT pour faciliter l'accès des chercheurs à la plate-forme de données du NB-IRDT.

À ce sujet, Ted McDonald, Directeur du NB-IRDT et co-chercheur principal de l’USSM, a déclaré ce qui suit : « Il s’agit d’une initiative incroyablement porteuse : au Nouveau‑Brunswick le milieu de la recherche compte de très nombreux intervenants désireux d’effectuer des recherches stratégiques dont notre province pourra bénéficier, et cette modification législative permettra d’étendre dans une grande mesure la portée du travail qui peut être réalisé à cet effet, tout en continuant d’assurer le respect de la vie privée et des renseignements personnels des citoyens. »

Pour en savoir davantage sur la nouvelle loi, cliquez ici.